Endométriose - Femme regardant au loin

L’endométriose : entre angoisse et espoir

L’endométriose fait la Une des médias people et économiques. Alors que la chanteuse Lorie se confie sur sa maladie et son désir de grossesse, la start-up Endodiag annonce avoir levé 4 M€ pour développer des solutions de diagnostic innovantes.

Comme le rappelle l’Inserm “l’endométriose est une maladie gynécologique fréquente : elle affecte environ 10 % des femmes et concerne près de 40 % des femmes qui souffrent de douleurs chroniques pelviennes, en particulier au moment des règles. Les symptômes induits par l’endométriose sont le plus souvent des douleurs et une infertilité.

Après Laëtitia Milot et Enora Malagré, bien connues des téléspectateurs, Lorie Pester (“Lorie”) a révélé à la presse qu’elle était atteinte de cette maladie gynécologique. Elle a subi une opération chirurgicale en mars dernier, quelques jours seulement après Laëtitia Milot, marraine d’EndoFrance, association qui milite pour “faire sortir la maladie de l’ombre.”

Le seul diagnostic fiable de cette maladie chronique liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus (ce qui peut provoquer des lésions, des kystes douloureux et souvent une infertilité) ne peut être obtenu à ce jour que par l’analyse des lésions d’endométriose lors d’une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie générale, rappelle la société Endodiag dans son dernier communiqué. Et “il intervient généralement avec un retard moyen de 9 ans. Il n’existe actuellement pas d’autre moyen de diagnostic sûr qui permettrait d’identifier plus rapidement cette maladie qui perturbe la vie de millions de femmes, et de prendre en charge de façon précoce les patientes.”

Après avoir créé une première entreprise à 25 ans, l’ingénieure française Cécile Réal a fondé Endodiag en 2011 avec ses associés afin de développer des solutions de diagnostic précoce non invasives. La jeune société – qui vient de lever 4 M€ auprès d’investisseurs – ambitionne de fournir des solutions de détection de la maladie et de prise en charge des patientes via des approches de médecine personnalisée. Permettre un diagnostic précoce de l’endométriose à partir d’une simple prise de sang : tel est l’objectif de son projet EndoDtect.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *