Jeu de Cartes

Jouer et apprendre : trois jeux de cartes pour faire des maths en s’amusant !

Ça y est.

Cela fait plus d’un mois que les enfants ont fait leur rentrée à l’école, et déjà les maths sont sources de stress pour eux pour vous.

Pas de panique !

Les jours de froid et de pluie arrivant, nous vous proposons de faire des maths à la maison. Mais pas à partir d’exercices scolaires. En jouant !

Voici trois jeux de cartes à la fois ludiques et pédagogiques, pour les jeunes enfants.

Bata-waf1/ Bata-Waf (de Djeco) revisite le classique jeu de bataille grâce à des cartes aux repères très visuels.

Chaque carte, graduée, représente un chien qui a une taille donnée, comprise entre 1 et 6, avec un code couleur par taille de chien. La carte qui vaut 1 est bien sûr moins forte que celle qui vaut 3.

Lorsque chaque adversaire pose une carte de même valeur, chacun crie “bata-waf” avant de remettre une carte par dessus la précédente, face cachée, puis une autre carte retournée, afin de voir à nouveau qui a le plus grand chien pour remporter la mise.

Partie après partie, les enfants apprennent ainsi à classer les chiffres de 1 à 6, du plus petit au plus grand et inversement.

Top 10 ! Janod2/ Top 10 ! (de Janod) encourage les enfants à calculer pour obtenir 10.

Chaque carte possède un certain nombre d’animaux qu’il faut additionner pour arriver à 10.

2 cochons + 3 lapins + 5 vaches : c’est gagné ! Attention toutefois aux cartes “Attaques” qui peuvent perturber le cours du jeu.

Lorsqu’ils jouent à Top 10 !, les enfants sont amenés à faire des additions et à appréhender la notion de complément à 10.

Ce jeu convient à des enfants de 5 ans et plus.

Calculodingo3/ Calculodingo permet d’aborder plusieurs notions mathématiques.

Des règles simples qui proviennent de jeux éprouvés (mistigri, bataille, rami, poker, etc.), une difficulté de jeu que l’on peut adapter à l’aptitude des enfant à faire telle ou telle opération, des cartes affichant un code couleur et des visuels qui facilitent l’apprentissage : Calculodingo offre des parties variées et une large palette de notions à travailler : additions, soustractions, numération (faire des suites, comparer des nombres, décomposer des chiffres en unités et dizaines, etc.).

Le jeu convient à des enfants d’au moins cinq ans.

Alors ? Convaincus ? Essayez !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *