Un petit dessin - Paysage

Orthographe : les dessins, outils mnémotechniques

En 2017 sont parus deux ouvrages visant à aider les jeunes lecteurs à mémoriser l’orthographe des mots grâce à des illustrations. Le titre du plus récent, “Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon”, résume bien l’idée : il est parfois plus aisé de retenir une information lorsqu’elle est visuelle. D’où le titre du premier ouvrage publié en 2017 “Mon orthographe illustrée” !

Le principe de mettre en dessins des mots difficiles n’est pas neuf. Il s’agissait initialement, pour les spécialistes, de rééduquer des patients dysorthographiques en leur apportant une aide mnémotechnique via une méthode « visuo-sémantique ».

“Mon orthographe illustrée” reprend un document mis à disposition en 2014 par Sylviane Valdois (orthophoniste et neuropsychologue), chercheuse au CNRS, l’un de ses co-auteurs.

“Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon” est rédigé par Sandrine Campese, auteur et blogueuse à l’origine de “99 dessins pour ne plus faire de fautes”, ouvrage édité en 2015 qui s’adresse plutôt aux adultes .

Un collectif suisse, GRre10 (Groupe Romand pour enfants dys), est par ailleurs à l’origine d’un “Dico visuo-sémantique”, librement accessible sur internet, qui ne cesse de s’enrichir.

 

Un petit dessin vaut mieux qu'une grande leçon“Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon” (Sandrine Campese, Edition Le Robert, 2017) : notre coup de cœur ❤️‍

Dans cet ouvrage, 60 mots sont illustrés de façon pertinente et amusante. Mais l’auteur ne s’arrête pas là. Dans « Un petit dessin vaut mieux qu’une grande leçon » chaque mot illustré est accompagné d’explications toujours bienvenues (définition, étymologie, mots dérivés, mise en contexte pour enrichir le vocabulaire du lecteur) ainsi que d’un petit jeu en rapport avec ce qu’il signifie (le mot est en page de droite, les explications sont en page de gauche, en vis-à-vis).

Le livre est très bien construit et fort agréable à consulter.

 

Mon orthographe illustrée“Mon orthographe illustrée” (Sylviane Valdois, Marie-Pierre de Partz, Xavier Seron, Michel Hulin, Emilie Ruiz, Editions Larousse, 2017)

Seuls des mots illustrés sont proposés ici, mais avec un vocabulaire plus riche. Dans ce livre, les auteurs et illustrateurs arrivent parfaitement à relier le sens des mots à leur orthographe, grâce à des illustrations bien pensées. Près de 150 mots sont “croqués”, apportant une aide visuelle efficace à la mémorisation de l’orthographe. Comme le dit l’éditeur, « grâce à l’imagerie mentale, l’orthographe devient un jeu d’enfant ! ».

 

Anti-fautes d'orthographe“L’anti-fautes d’orthographe 100% illustré” (Daniel Berlion, Jean Yves Grall, Editions Larousse, 2016)

Nous n’avons pas encore parlé cet ouvrage, édité en 2016, chez Larousse également. « L’anti-fautes d’orthographe, 100% illustré » présente des anomalies ou complexité orthographiques, et accompagne chacune d’entre elles d’une illustration et d’une phrase marquante, outils mnémotechniques pour les retenir (pour autant, ici ce n’est pas le mot qui est mis en dessin). Par ailleurs, l’auteur explique le “pourquoi” de l’orthographe des mots en remontant à leur origine.

Un livre plutôt bien fait !

 

Dessine-moi un motDessine moi un mot (Mathilde Gosselin, Christian Guibbaud, Cit’inspir éditions, Lauréats du label Educaflip 2015 lors du festival ludique international de Parthenay)

Et si on jouait ? Une orthophoniste a conçu un jeu de cartes – Dessine-moi un mot (qui existe en plusieurs versions) – dont la vocation est d’aider les joueurs à se construire une image mentale de l’orthographe de mots illustrés. Chaque carte présente un mot sous forme d’un dessin accompagné d’une phrase « amorce ».

Visuel Jeu dessine-moi un mot

Au dos de la carte, sont indiquées des consignes qui invitent le participant à répondre à des questions sur le mot et à le dessiner à son tour. L’objectif ? Renforcer l’apprentissage en jouant.

 

S’en inspirer

Au-delà de ces ressources, force est de constater qu’elles donnent des idées ! Et si nous demandions à nos enfants d’imaginer et de réaliser leurs propres dessins ? La mémorisation de l’orthographe des mots n’en serait, certainement, que plus efficace. D’ailleurs, le site qui héberge le Dico visuo-sémantique du collectif GRre10 relaie un appel à contribution !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *