Saint-Nicolas et Hanoucca : des livres pour les enfants

Saint-Nicolas, Hanoucca : des enfants seront gâtés bien avant Noël !

Selon le site Actualitte.com, il existe, en littérature jeunesse française, plus de 2000 références concernant le Père-Noël et moins de 200 sur Saint-Nicolas. Et combien de livres ont pour sujet Hanoucca ?

Saint-Nicolas

Allure bonhomme en moins, Saint-Nicolas ressemble comme deux gouttes d’eau au Père Noël. Normal. La légende de l’un étant le point de départ de la légende de l’autre. (Lire un ancien article du Figaro pour en savoir plus.)

Comme le résume Wikipédia, “La Saint-Nicolas est une fête mettant en scène Nicolas de Myre. C’est une tradition vivace dans plusieurs pays européens ainsi que dans le nord et l’est de la France, qui se déroule le 6 décembre.”

L’histoire raconte que trois enfants, partis se promener dans les champs, se retrouvent finalement, la nuit tombée, dans la maison d’un boucher. Celui-ci leur offre l’hospitalité puis les tue et les découpe en morceaux avant de les plonger dans un tonneau de sel pour en faire du petit salé. Sept ans plus tard, Saint-Nicolas arrive accompagné de son âne. Il frappe à la porte du boucher et réclame un petit salé à manger. Démasqué, le boucher s’enfuit. Saint-Nicolas étend trois doigts et ressuscite les trois enfants.

Voilà pour la légende. Depuis, Saint-Nicolas est devenu le protecteur des enfants. La nuit du 5 au 6 décembre, il vient du ciel pour apporter jouets et friandises. Les enfants, qui l’attendent avec impatience, doivent laisser pour son âne de la nourriture. Le boucher ou Père Fouettard, son acolyte, est redouté.

Le grimoire de Saint-NicolasPour tout savoir sur cette fête, les enfants peuvent lire Le Grimoire de Saint-Nicolas (Fleurus, 2013). Cet ouvrage est découpé en trois chapitres. Dans le premier, nous est contée l’histoire des trois enfants à qui Saint-Nicolas redonne vie. Le deuxième chapitre évoque les légendes qui l’entourent, parle de sa tenue, du père Fouettard et de l’âne. La troisième partie du livre s’intéresse aux célébrations, et propose des recettes et des chansons. (A noter : le livre est indisponible sur le site de l’éditeur mais semble être disponible sur le site des e-librairies).

C'est-quand-Saint-NicolasLes éditions Mijade – maison d’édition belge – ont, pour leur part, récemment publié un bel album qui raconte l’histoire de deux jeunes enfants qui attendent avec une impatience non dissimulée le 6 décembre. C’est quand la Saint -Nicolas ? (Mijade, 2017) peint le quotidien des deux frères à quelques heures de la découverte de leurs cadeaux, et distille des informations sur la tradition ainsi que quelques bons mots humoristiques. Les illustrations servent à merveille le texte.

Hanoucca

Chez les Juifs, c’est une toute autre histoire que l’on raconte aux enfants. La fête de Hanoucca (ou Hanouka) rappelle l’Histoire passée, celle avec un grand H. Elle commémore une victoire du peuple juif face à un roi qui menait une politique d’hellénisation. Surtout, Hanoucca célèbre un “miracle” qui se serait produit dans le Temple de Jérusalem vers l’an 165 avant JC.

Après leur victoire, les Juifs rentrent dans le temple pour rétablir leur culte mais au moment de rallumer le chandelier à sept branches symbolique du lieu et de la religion juive (une Ménorah) – ils ne retrouvent qu’une petite fiole d’huile pure qui, au lieu de brûler une journée à peine, dure finalement huit jours, le temps nécessaire pour refabriquer de l’huile.

Depuis, tous les 25 Kislev (mois du calendrier hébraïque), les Juifs célèbrent Hanoucca, également appelée Fête des lumières. Il est de tradition de manger des mets frits dans l’huile pour rappeler le miracle de l’huile qui a duré plus longtemps que ce qu’elle aurait dû. Des bougies sont allumées pendant huit jours (chaque soir jour une bougie de plus). Les enfants qui, jouent avec des toupies marquées de quatre lettres en Hébreu, initiales de la phrase « Ness Gadol Hayah Sham » qui veut dire « il y a eu un grand miracle là-bas », reçoivent des cadeaux.

Cette année la première bougie sera allumée le 12 décembre.

HanoukaPour en savoir plus sur cette fête, un très beau livre pop up intitulé simplement Hanouka Fête des lumières (Seuil jeunesse, 2012) nous permet d’en savoir plus sur l’histoire du peuple juif et sur le miracle de l’huile qui s’est consumée en 8 jours au lieu d’un seul. Cet ouvrage, fragile, fait de papier découpé blanc et de pliages minutieux et artistiques, n’est pas à mettre entre toutes les mains (surtout celles des tout petits) mais les enfants peuvent écouter l’histoire que l’adulte leur raconte et s’émerveiller des pliages qui sortent du livre.

Hanoucca Sammy spiderLe premier Hanoucca de Sammy Spider (Yodéa, 2009) s’adresse aux jeunes enfants, à travers l’histoire d’une petite araignée curieuse qui aime se réchauffer à la chaleur des bougies allumées par la famille Chapiro. Sammy aimerait bien participer à la fête, faire tourner les toupies et recevoir des cadeaux. Sa maman, pour le consoler lui réserve une surprise. Agréablement illustrée par des dessins qui rappellent le papier découpé, cet ouvrage est bien écrit et est plaisant à lire. L’effet de répétition, utilisé à bon escient, est amusant et plaira aux jeunes lecteurs. L’histoire permet par ailleurs d’apprendre à dénombrer et de se familiariser avec les couleurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *