Visuel Goût Lecture

Et si vos enfants profitaient des vacances pour lire ?

Pendants les vacances nous avons du temps !

Et si vos enfants emportaient des livres dans leurs valises ?

8h45.com vous propose quelques idées pour accompagner vos enfants vers la lecture.

[NDLR : cet article est une mise à jour d’un article que nous avons publié en décembre 2017]

 

Lorsqu’ils sont petits

Visuel enfant à la bibliothèqueDès le plus jeune âge, avant même de pouvoir parler, les enfants peuvent dévorer des livres… oui, oui… au sens propre (ils les lèchent, les mâchouillent et les croquent parfois) mais également au sens figuré. Livres en tissu, livres cartonnés, livres pour le bain – imagiers ou histoires – les jeunes enfants aiment que l’on prenne le temps de tourner les pages avec eux. C’est un premier pas vers la lecture qu’il ne faut pas négliger.

Lorsque l’enfant grandit, si les livres de la maison ne suffisent plus ou juste pour découvrir d’autres ouvrages, se rendre à la bibliothèque municipale n’est pas sans atout. D’abord on y trouvera un très large choix d’albums et de documentaires qui pourront être consultés avec un confort qui sera sans commune mesure avec le confort que l’on peut trouver dans ces grandes enseignes qui tolèrent la lecture dans leurs allées ;). Ensuite aller à la bibliothèque représente une bonne idée de sortie quand le temps ne se prête pas aux jeux extérieurs. Attention toutefois : il est tout à fait possible que vos enfants refusent de rentrer à la maison tant cet environnement a un pouvoir d’attraction sur eux.

Dans la mesure du possible instaurer ou faire perdurer un rituel lecture avant le coucher. Rares sont les enfants qui n’apprécient pas ce moment. Si aujourd’hui les tablettes peuvent offrir une alternative, les spécialistes s’accordent à déconseiller son usage avant de s’endormir. Si vous n’avez pas de livre sous la main, inventez des histoires !

 

Pour les plus grands qui savent lire tout seul

CornebidouilleCertains enfants, fiers de savoir lire, aimeront la lecture en autonomie. D’autres pas. Et pourquoi ne pas continuer à leur lire des histoires ? Petit à petit, vous pourrez inviter votre enfant à participer à lecture à haute voix du livre avec vous, en lisant certains chapitres ou en se focalisant sur les dialogues d’un personnage en particulier. Un exercice qui peut tout fait convenir à une fratrie. Certains ouvrages s’y prêtent particulièrement. Nous pensons, par exemple, à Cornebidouille et ses différents opus. Chaque enfant de la famille peut faire entendre sa voix à travers un personnage mais attention aux disputes car tous voudront probablement interpréter Pierre et emprunter son vocabulaire fleuri. 😉

Que faire si à 8 ou 9 ans, vos enfants sont toujours réfractaires aux livres ? Demandez-vous tout d’abord s’ils ne sont pas plutôt réfractaires aux histoires longues qu’ils ont du mal à finir ou bien aux documentaires qui ne trouvent pas d’intérêt à leurs yeux. Si tel est le cas, proposez-leur des alternatives. Des alternatives avec des pages que l’on peut tourner, entendons nous bien, et non pas du temps d’écran (quel que soit l’écran). Des livres courts, des BD ou simplement des livres en lien avec leurs centres d’intérêt. Peu importe qu’ils lisent un livre référençant des blagues de Toto, des BD Mickey ou des livres ayant pour thème le football. L’important c’est qu’ils prennent le temps de lire et que l’objet livre leur soit familier. Et, il faut bien l’avouer, certains livres faciles à lire et certaines BD sont de très grande qualité, comme par exemple les deux tomes de La Craie des étoiles, une bande dessinée d’aventures teintée d’écologie et de pédagogie.

Ensuite ? Ensuite, soit ils s’ouvrent de leur propre initiative à des contenus à plus grande valeur ajoutée, soit pas. Dans ce cas, 1/ créez des moments d’ennui sans télé ni tablette, 2/ disposez de-ci de-là – sans leur en faire part – des ouvrages adaptés à leur âge, 3/ ne dites rien et surtout ne les invitez pas à lire ces livres. Tôt ou tard, ils devraient ouvrir l’un de ces ouvrages par curiosité. Et, qui sait, ils prendront peut-être même le temps de le lire. Une expérience à tenter !

Ne pas oublier également deux portes d’entrée possibles vers les livres : la presse jeunesse, avec ses jeux et ses histoires au format court, ainsi que les livres audios, avec une offre désormais très large. Votre enfant ne met aucun entrain à lire les ouvrages de Roald Dahl ? Invitez-le à écouter le CD audio de Matilda. Il demandera peut-être à découvrir le reste du répertoire de cet auteur jeunesse très apprécié. Ce sera alors l’occasion de lui offrir d’autres romans de cet auteur prolifique.

Et vous ? Avez-vous emprunté d’autres voies ? Avez-vous obtenu de bons résultats ? Laissez-nous un commentaire, nous serons ravis d’échanger.

1 Comment

  1. Murielle

    Merci pour cet article très intéressant. Mon fils a 12ans et il a découvert Moliere à l’ecole. Il a beaucoup aimé, donc je lui ai proposé d’autres pièces de Moliere à lire cet été.
    Pour l’instant ça fonctionne 😉
    Murielle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *