Qui est-ce ?

Sciences : trois albums aussi beaux qu’instructifs !

Sont présentés dans cet article trois véritables coups de cœur , des ouvrages à la fois beaux, poétiques et pédagogiques.


Atlas-des-nuagesCommençons par le plus ancien : l’Atlas des nuages de Julie Guillem (Actes Sud junior, 2016), un livre que l’éditeur recommande à partir de 9 ans mais qui peut intéresser les plus jeunes aussi, pour peu qu’ils aiment regarder le ciel et s’interroger sur ce qui les entoure.

Comme on peut le lire sur le web, « ce documentaire est aux nuages ce qu’un herbier est aux plantes, conçu de la même manière avec taxinomie, planches de croquis, classification. » Lauréat du Prix Sorcières 2017, il invite le jeune lecteur à observer avec précision les nuages afin de pouvoir leur donner un nom.

L’ouvrage nous enseigne d’abord comment se forment les nuages puis les classe (nuages bas, intermédiaires, hauts…). Au sein de ces grandes catégories, des genres de nuages sont détaillés. Ainsi, pouvons-nous apprendre que les Stratus nebulosus, de la famille des Stratus (les plus bas des nuages qui peuvent donner du brouillard ou de la brume lorsque leur base touche le sol), sont d’aspect assez uniforme formant une couche grise informe… ou que les Altostratus translucidus, de la famille des Altostratus (nuages composés à la fois de cristaux de glace et de gouttelettes d’eau, qui peuvent s’étendre sur des milliers de km2 pour former une nappe grisâtre couvrant le ciel en partie ou totalement) sont assez minces et laissent apparaître la position de la lune ou du soleil.

Comme le mentionne le site Ricochet, « des grands schémas nous montrent leur composition exacte afin de bien comprendre leur fonctionnement, et le texte de petite taille reste sagement en bas. Puis viennent les illustrations pleine page, morceaux de bravoure sans doute au pastel, sortes d’hommages à un Constable, un Turner, un Monet… C’est vraiment beau, et on hésite entre promener le livre avec soi pour identifier ces fameux nuages, ou le garder précieusement dans sa bibliothèque afin qu’il ne s’abîme pas. »


Qui est-ce ?Qui est-ce ? Les mille vies de l’être humain, écrit par Paola Vitale, illustré par Rossana Bossù, et traduit de l’italien par Danica Urbani (Dadoclem, 2018) est un ouvrage original découvert, il faut le dire, grâce à Facebook.

Grâce à la rencontre d’une biologiste et d’une artiste, les enfants découvrent la théorie de l’évolution.

« Qui est-ce ? » Ainsi commence le livre. Une petite créature stylisée dessinée au cœur d’une très jolie tache bleue accompagnée de nombreuse autres taches plus petites accompagne la question. « Il a des branchies ». « C’est un poisson ! » « Non, il aime l’eau, mais il a des poumons »… Au gré des taches stylisées dont la couleur se diffuse par capillarité comme sur un papier buvard, l’enfant apprend comment se développe la vie à partir d’une cellule et découvre la théorie de l’évolution.

Car, le saviez-vous ? L’embryon humain a non seulement des plis qui auraient pu devenir des branchies comme celles des poissons mais il a aussi des membres palmés comme les canards ainsi qu’une queue comme les renards… Des attributs qui disparaissent lorsqu’il grandit.

Le texte est court et poétique, et amène à s’interroger.

Les illustrations, adaptées au jeune public, sont superbes.

La partie documentaire qui arrive en fin d’ouvrage, destinée à celles et ceux qui souhaitent aller plus loin, est riche et permet d’en savoir plus à la fois la théorie de Darwin et sur l’évolution biologique de l’embryon humain. Sa particularité ? Elle n’est pas illustrée de photos ou schémas scientifiques mais de (très beaux) dessins originaux de l’artiste Rossana Bossù.

Un ouvrage à lire, à feuilleter (et à relire !) à partir de 7 ans.


Les Merveilles de la natureLes merveilles de la nature au fil des saisons, écrit et illustré par Helen Ahpornsiri, traduit par Mireille Chauveinc (Circonflexe, 2018), est un livre mis en lumière par une blogueuse, Monique Tedeschi, spécialiste de la pédagogie Steiner. Dans son blog Le chant des fées, elle nous invite à découvrir cet herbier singulier qui laisse également la part belle à nos amis les petites et moins petites bêtes.

« Dans ce magnifique ouvrage, toutes les illustrations sont composées de minutieux collages de plantes séchées. Les feuilles et les pétales aux multiples couleurs s’entrelacent et deviennent des papillons virevoltants, des petits rats des champs, des arbres fleuris ou un parterre de champignons, sous le regard émerveillé du lecteur. Accompagné de textes descriptifs, cet herbier artistique capture dans ses pages les miracles de la nature et de son cycle immuable », indique l’éditeur.

Et l’auteur de l’album d’animer les saisons avec des illustrations merveilleuses et des textes riches d’informations adaptées aux petits curieux. Dès 7 ans, les enfants peuvent ainsi s’intéresser à la faune et la flore, et découvrir le cycle de vie des plantes et des animaux. Ils apprendront, par exemple, que le cycle de vie du papillon commence par une rangée d’œufs disposée soigneusement sur l’envers du feuille et qu’une fois les œufs éclos, chaque chenille peut manger la feuille…

Pour connaître le travail d’Helen Ahpornsiri :

Merci à Monique Tedeschi pour cette belle découverte !

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *